Retour à la page d'accueil du site

A vos plumes !

Piste 4

Les pages de la 4d'Aventures

 

Le règlement du jeu


Chapitre 1

Chapitre 3

Chapitre 4

Chapitre 5


 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chapitre 1

Il se regardait dans le miroir, voyant ses mèches de cheveux tomber, les larmes aux yeux, il s'énerva.

Décidément ce pari stupide de se faire couper les cheveux lui coûtait énormément. Pour lui sa tignasse était le reflet de sa personnalité rebelle. En perdant mèche par mèche ses cheveux, il perdait peu à peu son identité.
Comme si chaque mèche de cheveux était une mèche de souvenirs. Peu à peu il avait comme l'impression de quitter son corps, ses pensées.
Le sol du coiffeur se transformait peu à peu en marécage.
(El diablo)

Quelques petits coups de ciseaux par-ci par-là, des passages de tondeuse sur plusieurs endroits de sa tête, il n'osait plus se regarder dans le miroir tellement cela l'horrifiait.

Il se demanda alors pourquoi il avait fait ce pari aussi bête : c'était évident que Raoul allait réussir un triple salto avant suivi d'une roue et d'un grand écart, il faisait tout simplement 5 heures de gymnastique par semaine ! A ce moment-là, le coiffeur s'arrêta net et lui annonça qu'il avait fini .

Il se regarda dans le miroir, placé en face de lui, et là, ce fut le choc : il avait comme des signes chinois sur sa tête, des petites touffes avaient échappé à la tondeuse et une grande crête se dressait sur le haut du crâne.(les 2 drôlesses)

Une fois que ce fut terminé, il put rentrer chez lui le coeur lourd. Quand sa maman le vit, elle faillit s'évanouir, elle qui était si fière des cheveux de son fils. Sans ses cheveux, son fils lui rappelait son mari mort un an auparavant d'un cancer. Le pire c'est qu'Arthur le savait et il était triste de rendre malheureuse sa maman. Mais il ne pouvait pas se défiler du pari qu'il avait fait et qu'il savait avoir perdu.

Le lendemain matin, heureusement que sa mère n'était pas levée quand il partit au collège car son moral aurait été anéanti. La veille, il lui avait demandé de lui fournir un chapeau. Ce matin-là, il le trouva dans la penderie.

Il allait affronter les moqueries de son professeur de Français, Mme Catimini. C'était la prof la plus robuste, baraquée et dure du collège. Elle saquait tout le monde et même le directeur avait peur d'elle. Enfin bref....

Quand il arriva au collège, il chercha des yeux Hugo. (Laure de Checchi)

Il regarda autour de lui, jeta un coup d'oeil dans le fond du préau où il passait la plupart de son temps : personne. La panique s'empara de lui, il pressa le pas, regarda dans tous les moindres recoins; mais où pouvait-il bien être, son ami? Il avait tellement besoin de parler à quelqu'un qui le comprendrait. Les larmes lui montèrent aux yeux. Elles étaient si amères qu'il serra les paupières pour les refouler. Soudain, son regard se porta alors vers le portail, il se tenait là, sa longue carrure athlétique légérement voûtée, les pupilles mis-closes, l'air mal réveillé comme tous les matins. Le pas rapide, Tom se dirigea vers lui.
Entendant des pas, Hugo releva lentement la tête. Quelqu'un osait-il s'aventurer à venir le voir, lui si sauvage? Ses fines draid locks glissèrent sur son visage, il jeta un coup d'oeil à travers et découvrit qui c'était ; une lueur d'espoir traversa ses sombres yeux noirs. Tom ralentit brusquement le pas, regarda son ami et d'un geste faussement désinvolte jeta à terre le chapeau qu'il portait.

Hugo observa le jeune homme pendant quelques instants puis esquissa un sourire rassurant qui détendit l'athmosphère. Ce petit geste amical permit à Tom de se sentir, ce qu'il ne lui était pas arrivé depuis sa sortie de chez ce fichu coiffeur, comme quelqu'un de tout à fait normal et s'avança sans un mot, les yeux fixés sur la fameuse coiffure, l'air admiratif, ce qui surprit le collégien. Hugo dit de sa voix grave et pausée :
"-Ta coiffure est sensationnelle !"
Tom décontenancé répondit en bégayant :
"-Tu...tu moques de moi toi aussi ?"
Surpris que celui-ci ait pu douter de ce qu'il venait de dire , Hugo ajouta, sincère :
"-Tu plaisantes, tu ressembles à une rock star du punk, cette crête est absolument fantastique; par contre, quand à ces horribles signes chinois on va vite te les raser et tu seras parfait!"
" Quand tu veux !" répondit Tom littéralement scié par la réaction de son ami.
Sous le bruit de la sonnerie Hugo prit le chemin de la porte d'entrée de l'établissement.
Rassuré, Tom lui emboîta le pas, un poids immensément lourd venait de libérer ses épaules...jusqu'au moment où il le croisa. ( Sacha L. )

Chapitre 2

Il s’arrêta net devant la grande porte où dans le faux jour il crut apercevoir celui qui avait lancé ce pari stupide. Il s’avança lentement mais déjà la silhouette avait disparu. Il chercha partout autour de lui et voulut courir pour fuir de la cour mais malheureusement il ne tarda pas à se rendre à l’évidence lorsqu’une main vint se poser sur sa tête et lui caresser son crâne transformé par cette coupe qu’avait pu lui faire ce coiffeur. Cette main n’était autre que la main du professeur de français Mme Catimini. Elle lui dit :
- Allez viens petit nous allons retrouver ta classe où tous tes camarades nous attendent .
- Oui, madame répondit-il sûr de lui.
Il songeait déjà à la réaction de ses copains en le voyant. Arrivé devant la porte il laissa entrer son professeur en premier et il en profita pour recoiffer son chapeau avant de pénétrer dans cette salle remplie de moqueries. Tous étaient debout avec des boulettes de papier à la main qu’ils lui lancèrent en pleine figure dès son entrée. Il alla s’installer au fond de la classe, une chaise vide l’attendait, Mme Catimini prit place à son bureau et prit la parole :
- Prenez une feuille et fermez les cahiers . Mettez votre nom et prénom . Elle se tut , regarda le garçon au chapeau qui faisait comme si rien ne s ’était passé et reprit d’une voix forte, pour calmer l’atmosphère très tendue de l’ensemble de la classe :
- Imaginez-vous seul avec un chapeau qui cache une coupe à la punk . Un grand silence se fit entendre et tous se mirent au travail sauf Tom qui restait ébahi de la réaction de madame Catimini, elle que tout le monde prenait pour la prof la plus sévère du collège mais qui avait su arrêter net l’atmosphère chahutante de la classe. Il se sentit rassuré et protégé en même temps par le professeur .(Coralie Motard 30 Mars 06)


Une fois sorti de cours, Tom se posait encore des questions sur madame Catimini. Il se demandait pourquoi elle avait pris sa défense au lieu de se moquer de lui....Mais rien ne lui vînt!

A cause de toutes ces questions, il n' entendit pas Hugo lui demander s'il venait avec eux à la cantine.

Hugo lui répondit agressivement:

"Oui, ça va, j' arrive!

- Qu' est-ce qui ne va pas? demanda Hugo qui était curieux et considérait la curiosité comme une qualité .

- Rien, rien....."

Hugo n'insista donc pas, de toute façon l'attitude de son ami l en avait dissuadé.

Arrivé à la cantine, le principal - qui était très attaché à ses règles qui consistaient à ce que ses éléves aient un bon comportement et que son école ait un niveau assez élevé - vit que Tom allait entrer dans la cantine avec son chapeau. C'est pourquoi, il l'accosta et lui demanda de le retirer. Tom docile, le retira ce qui entraîna sur le visage du principal et sur ceux de ses copains un signe de surprise.

En entrant dans la cantine, la réaction des autres éléves fut pire ! Tout le monde le regardait d'un air bizarre mais Tom s' en fichait bien... Seul l'avis d' une personne lui importait...

Elle s'appelait Elena et était tout le temps toute seule...tout le monde savait qu' elle avait le béguin pour lui mais personne ne savait que c' était réciproque car Tom cachait bien son jeu, il trouvait que les couples étaient ridicules et ne voulait en aucun cas être le centre des conversations, il l' avait déjà assez été lors des années précédentes ! C'est pourquoi il racontait à qui voulait l'entendre qu'il ne l' aimait pas dans tous les sens du terme et il se moquait d' elle ouvertement....ne se sentant bien entendu pas fier après!!!!

Justement, ce jour-là, la seule table libre était celle juste à côté d' Elena, la seule personne qu'il ne désirait pas rencontrer, peut-être à cause de sa nouvelle coupe de cheveux ! Ce manque de chance entraîna Tom dans une reflexion perplexe sur le fait que depuis quelque temps il était malchanceux.....devant rejoindre ses copains il décida de ne pas s'y attarder plus que ça, se disant qu' il y repenserait plus tard.

Arrivéà cette table, il s' assit.... Bien entendu, Tom et Hugo comme tous les jours mangeaient avec Raoul, Anthony et Baudoin. Tom n' était d' ailleurs pas ravi de manger avec eux. Surtout avec Raoul qui était toujours prêt à se moquer de n'importe qui. Anthony et Baudoin, eux n'étaient pas méchants mais idiots, ils étaient toujours en train de rigoler à la moindre blague de Raoul, qui bien entendu les menait à la baguette. Ce qui l' arrangeait d'ailleurs bien!!! Pour changer de d' habitude Raoul lança une petite blague à l'intention d' Elena: " Eh, tu le trouves toujours aussi beau ton blondinet?" Elena ne répondit pas et Raoul continua quand même d' insister.

Au bout d'un moment,Tom dit:

"- Arrête, lâche-là!

-Ben alors, on prend la défense de sa petite copine ?!!!

-Tais-toi !!"

Anthony qui mettait toujours les pieds dans le plat dit suffisamment fort pour qu'Elena l' entende:

"T'inquiète, on sait très bien que tu n'en as rien à faire de cette fille, c'est même toi qui nous l'a dit l' autre jour!!!"

Tout à coup, Tom vit Elena se lever, le regard noyé de larmes, courir vers la sortie. A ce moment là, Tom se sentit lâche . ( Inconnue 25 mai 2006)

Chapitre 3

( une fin possible ...)

 

Toute la journée il eût des remords et le soir il attendit Elena devant le collège. Comme il en avait gros sur le coeur, il décida d'aller chez Hugo, même si ce dernier ne lui parlait quasiment plus à cause de cette stupide histoire. Son ami lui ouvrit aussitôt et lui demanda d'un ton sec:
"Que fais-tu là ?"
-Je voudrais te demander un service ?dit Tom d' un ton suppliant
-Ah oui, lequel? demanda t-il distant.
-C'est pas facile à dire!
-Bon, j'ai pas toute la journée!
-Ok, ok...Pourrais-tu aller dire à Elena que je m'excuse ??
-T'es gonflé, tu pourrais le faire toi même...
-Ouais mais je sais pas comment m'y prendre et je sais bien que tu sais parler aux filles alors que moi...
-Ok, je lui dirais demain au collège céda t-il au bout d'un moment...bon excuse il faut que j'aille bosser.

Il referma la porte, ne laissant pas le temps à Tom de le remercier.

Le lendemain matin, Tom avait des appréhensions et se posait plein de questions. En arrivant au collège il aperçut Elena et Hugo qui discutaient dans un coin de la cour. Tom n'osait pas s'approcher, et quand la cloche sonna il retrouva Hugo. Il lui demanda comment c'était passé la discussion et Tom lui répondit:
"Très bien, elle va même m'aider pour mes maths."
Tom demanda à Hugo si Elena avait dit quelque chose sur lui mais il lui répondit non !!!

Pendant toute la journée, Tom chercha Elena mais en vain ! La semaine passa et on aurait dit que Hugo évitait Tom. Le vendredi soir Tom était inquiet et décida donc d'aller voir son ami. Angela la maman de Hugo, lui ouvrit et lui dit qu'ils étaient dans le sous-sol. Tom ne fit pas attention à ce 'ils'. Il descendit rapidement dans le sous-sol où il surprit Hugo et Eléna en train de s'embrasser langoureusement. Tom éberlué s'enfuit en claquant la porte. Le lendemain matin, Hugo se dirigea vers Tom et ce dernier lui dit :
" Comment as-tu pu ?avec une voix remplie de larmes.
- Mais comment voulais-tu qu'on le sache...tu ne nous as rien dit!
- Ca ne pourra plus jamais être pareil à présent...dit il en s'en allant
- Tom...reviens s'il te plait!"
Hugo sut alors que leur amitié été bel et bien finie. ( M. D)

 

Chapitre 4

( une deuxième fin possible ...)

Il prit son courage à deux mains se leva et se mit à sa poursuite. Il traversa tous les couloirs cria son nom de part et d'autre, en vain, elle avait disparu. Il jeta un coup d'oeil sur le panneau d'affichage...oh mince il avait complètement oublié que ce soir il devait se produire au campus avec The Factory leur groupe de rock. Il se dépêcha pour arriver à l'heure à la répétition.

Le soir venu, en commençant son premier riff de guitare il scruta la salle à la recherche d'Elena, pourtant il lui avait envoyé un message lui annonçant le concert. Le doute s'empara de lui :pourquoi l'avait-il invité, il était censé ne pas supporter cette fille. Il enchaîna la dernière chanson quand soudain il aperçut le visage d'Elena, il la regarda, s'empara du micro :
"Cette chanson est pour une jeune fille que j'ai toujours repoussée, mais qui occupe une place importante dans mon coeur, Elena, cette chanson est pour toi! "
Il aperçut la jeune fille s'éloigner il se rendit compte du mal qu'il lui avait fait, il posa sa guitare et fit signe au second guitariste de le remplacer. Cette fois elle ne lui échapperait pas. Il sortit de la salle et la trouva, accoudée contre le mur la tête enfouie dans ses mains. Il s'approcha lentement d'elle, lui dégagea délicatement une mèche de cheveux qui cachait son visage, la regarda tendrement dans les yeux et l'embrassa. Aucun mot ne fut prononcé. (Clémence J, Bérénice R, Aurélie M, Sacha L)

 

 

 

Chapitre 4


Chapitre 5

 

 

 

 

 

Le règlement :

- Il est à élaborer !